DSC06969Mon Prince a perdu une chaussure ! Pas question pour moi de le faire travailler monté. " Bonne initiative Miss Marple, retourne-donc faire du thé et résoudre des énigmes ! " En fait d'énigme, c'est une autre espèce d'écheveau que je vais dénouer. " Hein Pouic, tu vas aimer que je dénoue un écheveau ? " " Que nenni, " dit Prince, car le cheval nenni Chewalh_13 (je sais, je sais, mais c'est du Desproges et j'adore...) "Toi et tes jeux de mots à la con, bon, qu'est-ce qu'on fait alors. N'oublie-pas que je suis sur trois pieds, moi ! "

Simple travail à la longe avec un soupçon de nouveauté, une larmichette de questionnement du côté cheval et cavalière... Travail au caveçon. Le jeu ? Que Prince comprenne comment on change de main sans que Manue soit obligée de s'arrêter et de passer de l'autre côté. Avec le caveçon, c'est possible ! C'est possible, mais ça demande une certaine dextérité ! Déjà, il faut que Prince Pige ce que je lui demande. Ce qui implique que je lui demande correctement ! Ouille, ouille, ouille, me voilà en train de m'emmêler les pinceaux entre le changement de main de la chambrière, trois petits pas sur le côté pour indiquer le mouvement... Au début, c'est sur un tout petit cercle que je suis obligée de travailler. Un truc de six mètres, au pas, tranquillement. Au bout de deux séances, je pense que Prince commence à prendre le pli. Il sait que lorsque je lui dis " attention Prince ", je vais lui demander quelque-chose. A droite, il finit par pivoter relativement rapidement sur lui-même lorsque de ma main gauche, je lui demande de détourner les épaules... vers la gauche, que je fais trois petits pas vers la droite et lui indique le mouvement avec la chambrière lorsqu'il ne comprend pas. Idem à l'autre main.

L'exercice semble anodin. Pour moi, il ne l'est pas. Il m'apprend aussi à me positionner correctement afin que Prince comprenne. Parfois, je soupçonne monsieur de faire exprès de refuser d'obtempérer, alors je recommence. Il accepte. " Biiiiiiiiiiiiiiien mon Prince ! "

Après deux séances, je parviens à effectuer ce petit mouvement sur un cercle de 10 m, ce qui au commencement était loin d'être donné. Je le fais au pas et au trot, bien qu'à cette dernière allure, Prince repasse au pas lors du changement de main. Je le soupçonne d'avoir plus de mal d'un côté que de l'autre, à moins que ce soit moi qui ne sache pas me positionner correctement. Vraiment, au sol, on a les mêmes défauts qu'à cheval, mais Rome ne s'est pas faite en un jour !


" Mais qu'est-ce qu'elle me veut... ENCORE !!! "