15 avril 2009

J'ai chaud !

Mon gros Prince est un grand pudique. Ne retire que lentement son épaisse doudoune. Ou accepte mon aide. " Oh oui, là, j'aime quand tu me grattes là, et puis là aussi, et puis là, et là, et là... au fait, t'as pas oublié la bouffe ? " Ne perdant jamais le fil de ce qui est important dans la vie. D'ailleurs, il ne bougera pas tant que je ne lui aurais pas donné son bout de pain. " La chaleur, c'est vraiment pas mon truc ! "
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2009

Je veux pas aller twavailler !

Il fait lourd en ce beau mardi de l'an de disgrâce 2009. Et Pinot préférerait se cacher derrière son tapis plutôt que d'aller sauter sur la carrière. C'est pourtant ce que nous allons faire. Et moi aussi je me dis qu'il fait bien chaud. Moi qui déteste la chaleur, là, c'est le pompon ! Que nous sommes poussifs tous les deux. Ce qui me vaut quelques remontrances de Nicolas. Eh oui, j'ai certes bouclé le petit parcours (le même que la semaine dernière avec un rajout), sans faute, mais le cheval repasse derrière moi à deux moments.... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2009

Ecarte les genoux !

" Allez pauvre forçat, allons à la carrière ! " Il est toujours à fond, le Pinot, quand il faut aller travailler. Lève douuuuuuuucement ces grandes guibolles, à croire qu'il réfléchit où il va bien pouvoir les mettre après. Je dois faire la même chose avec les miennes, de guibolles. Faire gaffe à ce que je fais avec. Pierre, un des cavaliers du club qui a beaucoup d'expérience, m'interpelle un coup alors que je galope à gauche... la gauche, vous savez, le côté tabou de Pinot ! " Pense à écarter les genoux,... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2009

Plus que... pas longtemps !

Hihi, dans pas longtemps, je récupère la selle du chef. Un canapé sur cheval et une (presque) assurance-vie lorsque je saute vu qu'elle me laisse les pattes à leurs places ! Là, avec ma vieille selle pour laquelle j'ai un attachement un peu neuneu mais je suis comme ça, j'ai au choix, la patte qui part en avant, le cul en arrière (voir notre document), la patte qui part vers l'arrière, le pief dans les oreilles du Noup... ... et à la réception, c'est toujours assez précaire ! Il n'empêche qu'il faudra que je continue à... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2009

Au pas camarade !

Du pas, rien que du pas ! Voici le programme de cette balade post séance d'obstacles. Les rênes longues (sauf pendant la photo), un petit coup de cravache sur le biiiiiiip quand monsieur veut manger sans m'avoir demandé la permission. Comment ça, je suis pas cool ! Eh bien non, je ne suis pas cool. Mais contrairement à mon petit Pouic, Pinot est un gros gourmand. Qui ne fait rien qu'à essayer de sucer le moindre petit bout de branche passant près de ses lèvres charnues. C'est bien simple, parfois, on dirait qu'il boit avec une... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 avril 2009

Une chouette séance de saut

" C'est bien, là, ce que tu fais, ça ressemble vraiment à quelque-chosequelque-chose ! " Nicolas m'a fait sauter, mercredi. Je n'en menais pas large car la semaine passée, j'étais vidée de chez vidée. Un petit droit qui se transforme en oxer (celui que l'on voit derrière la spa au premier plan) et que je dois m'appliquer à sauter droit. Sauf que je saute jamais droit. Problème que je mets sur le compte de mon astigmatisme prononcé. Je demande à Nico, pour m'aider, de mettre un plot à ne pas dépasser. "... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2009

Pluie traversière

Contrairement à ce que vous laisse penser la photo, nous sommes allés dehors mardi. Je voulais faire une balade pour aérer la bête car le climat bizarre d'en ce moment lui pèse, je trouve. Loupé ! Le ciel est encore plus gris que gros Noup. Nous nous contenterons de la carrière et de quelques petits exercices. ... enfin quand la Quiche se sera réveillée parce que la bête est en pleine somnolence, là-haut ! Ce qui n'empêche pas Pinot d'essayer de ne pas être droit en ligne droit, et courbé sur les courbes... Pas grave, dès... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2009

ô mon bon maître !

Ouh là là, c'est qu'elle en est émerveillée, ma bonne Sylvie ! C'est vrai que là, le changement est assez... euh... révolutionnaire ! Sylvie monte habituellement un gentil grigris... poney de son état. Donc maximum 1,48 m ferré. Un super petit bonhomme que j'ai déjà eu l'honneur de monter et sur qui on se fait méchamment plaisir ! Quelques hormones de croissances et quelques kilomètres plus tard, " petit " poney s'est transformé en grand machin plein de jambes. De quoi vous faire lever les yeux d'admiration et nous... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2009

Pinot et ses amies

J'ai eu de la visite hier. Sylvie, qui monte aussi à cheval, a fait un sacré détour pour faire un Pinot crochet. Le Pinot crochet se joue sur un principe simple. On fait connaissance avec le punk de service en le regardant évoluer sous la selle de môman, qui, on croirait, va aller nous sauter un méga obstacle avec des étriers longs de 10 mètres (oui mais non, d'obstacle il n'y avait pas, j'étais juste sûrement super motivée à ce moment-là), puis on lui grimpe sur le dos et on fait joujou avec. A la fin du jeu, celle qui s'est la... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2009

Je suis faaaaaaatigué !

Mon Pinot est un comédien. Un bon. Ou moi je suis bon public. Enfin en tout cas, il me fait bien croire qu'il est cuit lorsque nous travaillons. Tiens, par exemple, pendant le bon petit travail de longe du jour. Qu'il a l'air fatigué, ce pauvre cheval, il me fait pitié ! Et puis il a bien travaillé. Allons, donnons-lui une récompense. Mettons-le au paddock pour qu'il puisse marcher et paître sans Quiche sur le dos. Tu parles qu'il est fatigué, le machin ! A peine lui ai-je retiré son licol et dis, " tu peux y aller... [Lire la suite]
Posté par manueballue à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]